Archives mai 2018

Communiqué de Presse Alternatives et Autogestion

 

Le 26 mai, marée populaire !

    Pour Alternatives et Autogestion, signataire de "l’appel à une marée populaire", il est nécessaire de tout faire pour construire "l’unité contre la politique de Macron". Il est tout autant nécessaire de réfléchir au "pour quoi faire cette unité ?".

Pour nous, il ne s’agit pas de donner la priorité à une participation aux scrutins électoraux à dates fixes, mais bien plus de vivre et coordonner sur le terrain les expériences nouvelles mises en œuvre chaque jour.

Il ne s’agit pas d’élire un ou des chefs pour exercer un hypothétique pouvoir politique, mais au contraire de regrouper les citoyen-ne-s concernées par une question qui les touche de près et de trouver en commun les façons d’y remédier.

Il ne s’agit pas d’énoncer de grandes théories ou de belles promesses, mais d’agir concrètement sur le terrain des luttes et sur celui de la construction d’une société différente, avec les associations, les syndicats et les forces sociales qui ont déjà les mains dans le cambouis.

Il s’agit de proposer des perspectives "autres" au mouvement qui se dessine. La première pourrait être que cette journée ne soit pas un aboutissement, une fin, mais qu’elle devienne un tremplin.

Un tremplin pour organiser de réelles convergences de luttes,

Un tremplin pour reprendre la main dans nos entreprises, nos villages, nos quartiers par une réflexion collective sur ce que nous souhaitons faire de nos vies, de notre société.

Un tremplin pour l’expérimentation de formes nouvelles d’organisation que nous souhaiterions vivre. . . préfigurant une société réellement démocratique, égalitaire, écologique, autogérée.

Un tremplin pour donner du contenu concret et du sens à "résister", "faire confluer les luttes" à commencer par le renforcement, l’élargissement, la transformation des services publics.

Le mot d’ordre, reprenant une proposition d’Alain BADIOU : Appropriation collective et désintéressée de tout ce qui relève du bien public. Prioritairement : enseignement, santé, transports autres que familiaux, ports, aéroports, autoroutes, routes et chemins, énergie et eau potable.

Lautrec,le 24 mai 2018

Chambéry : Une Assemblée générale des luttes contre la casse sociale !

 

Le gouvernement Macron a engagé une vaste offensive pour imposer en France le modèle néo-libéral anglo-saxon. Casse du code du travail, destruction des services publics, asphyxie des collectivités territoriales, des hôpitaux et des EHPAD, remise en cause du bac et introduction de la sélection à l’Université, casse de la SNCF, dégradation de tous les statuts, loi asile et immigration, augmentation de la CSG des retraités : depuis un an, Macron multiplie les attaques contre les conquis sociaux des classes moyennes et populaires et annonce chaque jour de nouvelles mesures désastreuses, comme la suppression d’un jour férié ou une nouvelle réforme destructrice des retraites.

Le pouvoir est confisqué par une petite caste d’ultra-riches qui a bénéficié de la suppression de l’ISF sur les placements financiers, de la loi sur le secret des affaires et de multiples mesures fiscales qui ont permis aux profits des entreprises du CAC 40 de connaître un essor historique. Les riches imposent chaque jour un peu plus leur dictature sur la société, en contrôlant les médias et en mettant en place un régime de plus en plus autoritaire qui permet à Macron de constitutionnaliser l’état d’urgence, de faire fermer les universités en lutte par les CRS, d’envahir massivement les ZAD et de réprimer violemment les migrants et leurs soutiens.

La politique des riches se heurte toutefois à de fortes résistances, tant à la SNCF que dans la jeunesse, aussi bien dans la fonction publique qu’à Carrefour et Air France. Pour transformer ces résistances en victoires, il faut toutefois développer ces luttes, les rendre plus massives et surtout les faire converger, car ce n’est qu’en se rassemblant que nous pourrons trouver la force de vaincre ce gouvernement des riches.

C’est pourquoi des citoyen-ne-s et militant-e-s de Chambéry et d’ailleurs ont décidé de créer une assemblée générale des luttes, afin de soutenir les luttes et de travailler à leur convergence. Ils et elles appellent toutes et tous à se joindre à eux, en participant aux assemblées générales qui se réunissent tous les mardis, à 18h, à la maison des syndicats.

Assemblée générale des luttes, soutenue par Alternatives et Autogestion, ATTAC, Ensemble !, Génération.s, Groupe d’action France Insoumise Chambéry-le-Haut-Biollay, Groupe d’action France Insoumise Chambéry, Jeunes Génération.s Savoie, NPA, PG