Beyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak, Ouganda ... Nice ...

Beyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitterBeyrouth, Paris, Orlando, Bruxelles, Istanbul, Syrie, Irak,
Ouganda ... Nice ...
La mort est décidée au nom d'une vengeance obscure, au nom des
dieux, des haines, de toutes les phobies.
Chaque mort est un meurtre et mérite l’opprobre.
Comment répondre ?
Comment construire un réel vivre ensemble ?
Certainement pas avec toujours plus de violence sociale et
policière (dans les films et dans la réalité) et toujours avec plus
d'armes.
Certainement pas en continuant de mettre la biosphère en péril (s'il
n'est pas déjà trop tard!).
Allons ! refusons le désespoir et construisons des chemins nous
permettant la reconnaissance des autres et de nous mêmes, la
connaissance des réels besoins de l'humanité.
Certes la route est longue mais pourquoi ne pas tenter dès à
présent ces deux pistes
-apprendre dès la petite école à jouer collectivement, à gérer
calmement les conflits, à se préoccuper d'autrui
-avoir des formations citoyennes sur le comportement solidaire
dans les situations de danger.
Tentons de redonner vie à des mots comme "dignité", "respect",
pour tous les êtres vivants.
La résilience de toutes et tous n'est-elle pas l'affaire de chacun-e
d'entre nous?
A&A http://alternatives-et-autogestion.org
A&A sur facebook A&A sur twitter

1 commentaire

#1 mardi 07 mai 2019 @ 16:21 best digital marketing agency sydney a dit :

People come to the web page, look at content, then can post comments in regards to the
blog. Creation of newsletters - Online viral marketing is actually all means a strong tool which enables to succeed in over to the
targeted audience in a simple and easy economic manner.
If you follow somebody who is successfully
making say $10-$20,000 a month, (the pleasant income) and gives you proven steps to make this happen, then you have a reasonably good chance of
success.

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot vtvunv ? :